1945 – 1959

C’est sous l’occupation allemande qu’une poignée d’industriels créée en 1940 le groupement d’employeurs. Les syndicats ouvriers de l’époque donnent au mot « employeur » un sens péjoratif et le 19 décembre 1944 ce groupement est absorbé et est remplacé par le GIRV. Le 1er bureau du GIRV sous la présidence de M. STEURER, directeur de WONDER, jettent les bases de notre groupement sous forme de statuts et l’enregistre à la préfecture de l’Eure le 30 janvier 1945.

Le GIRV, Groupement Interprofessionnel de la Région de VERNON, est né.

Déjà à l’époque, il était vital de rassembler les énergies existantes pour que l’activité industrielle renaisse et que les solutions à toutes les questions pouvant présenter un intérêt général commun aux entreprises de la région soient étudiées.

Entre 1945 et 1948, la présidence change de main et c’est M. THIBIER, directeur des ETS JACQUET qui remplace M. STEURER, puis suivi par M. André VION

Le 12 mai 1948 au restaurant « Le STRASBOURG » M. MORA, directeur de la FAPS reprend le flambeau avec des chefs d’entreprises au bureau dont les noms résonnent encore dans la plupart de nos esprits. Vice-président, M. SAUVALE des ETS SAUVALE. Secrétaire, M. PROVOST des ETS PROVOST. Trésorier, M. GERVILLIER du Garage GERVILLIER. Il y avait 20 membres à cette époque. M. MORA gardera la présidence jusqu’en 1961 secondé dans l’entreprise par M. Robert JACQUES.

Ne doutons pas que ces trois présidents, ainsi que leurs conseils d’administration n’ont pas ménagé leurs efforts durant ces 16 années d’après-guerre.

1er janvier 1959, indemnisation des chômeurs, les chômeurs secourus sont insignifiant dans l’Eure entre 200 et 300.

 

1960 - 1969

1961, le Président BOREL demande au député de l’Eure l’électrification de la ligne Paris – Le Havre. Le 19 octobre 1961 à l’hôtel NORMANDIE, le GIRV constitue son nouveau bureau. Président M. BOREL, directeur de WONDER, vice-président M. PROVOST, secrétaire M. SAND des ETS MANUCA, trésorier M. WALTER de COMME ECONOMISEUR et les membres M. MOURA, GILLES et VION.

1962 la Haute Normandie est la 3ème région économique de France.

1962 – 1963 : Projet d’un bureau des douanes à Vernon, projet soutenu par le GIRV et le GIRM à FRENEUSE mais le GIRM se désiste alors que le projet est viable : échec pour VERNON et conflit entre les 2 groupements.
24 janvier 1963, nouvelle élection, même bureau avec un petit nouveau tout de même qui fera parler de lui : M. Paul GODEL. A cette soirée d’élection, notons qu’un représentant du LRBA était présent.

1965, préoccupation du service d’eau, ressource importante pour l’industrie locale.

De 1964 à 1971 le chômage augmente surtout dans la sidérurgie et le textile.
M. BOREL interpelle le président de la république sur le service téléphonique à VERNON. Cela a été un vrai feuilleton entre 1965 et 1970, année de l’installation de la Centrale automatique à VERNON.
Imaginez attendre 20 minutes pour avoir PARIS et 2 heures pour la PROVINCE. Il devient vital pour les entreprises de VERNON d’avoir une centrale automatique pour remplacer les standardistes de la poste.

1967 – 1969, période grands travaux à VERNON qui est en SUR – EMPLOI, n’arrivant plus à recruter mais n’arrivant plus à loger non plus, la ville se transforme avec la création de la ZUP, des Eglantiers, de SONACOTRA,…..

Etude de la fédération des syndicats patronaux de l’Eure : avril 1968, il y a du suremploi sur VERNON, manque de mains d’œuvres qualifiées et 1ères difficultés sur le bassin avec l’ouverture du marché commun (l’Allemagne 1er client de la France et l’Italie 1er concurrent), 47h00 de travail en moyenne, perspectives satisfaisantes pour les adhérents du GIRV mais la dévaluation de la livre inquiète. 1 000 chômeurs dans le département dont 365 indemnisés.

1969, nous comptons 65 membres et représentons 10 000 salariés.

 

1970 - 1979

La décennie des crises énergétiques.
1971, nous comptons 65 membres pour 13 000 salariés et le PNB de la France est en progression de 5,7 %.
M. Paul GODEL est président pour 2 mandats de 3 ans. M. PLU de SECO est trésorier et M. HELIOT de la VIEILLE MONTAGNE est secrétaire. Parmi les membres du bureau, il y a M. BEGUIN qui prendra la relève en 1977.

Cette même année le GIRV compte 2 nouvelles entreprises :
La SEP dont le directeur est M. FOUESNANT
Le LRBA dirigé par le Colonel BAGARIA

Sous la présidence de M. BOREL, les échanges avec M. TOMASINI sont très fréquents.
Notons la trimestrielle du 21 avril 1972 sur le VAUDREUIL dont le titre était « perspective et réalisation ». On a exproprié pour acheter 4 000 hectares afin d’y construire une ville nouvelle qui accueillera en 2000 150 000 habitants.

En 1972 ou 1973, voyage en RUSSIE.

1973, le GIRV s’occupe de faire venir des réunionnais sur VERNON pour pallier au déficit de mains d’œuvre.
Au 1er semestre 1973, les adhérents du GIRV sont toujours confiants et les entreprises sont toujours en recrutement. Le 20 avril 1973, réunion de crise pour « l’affaire CHAUVIERE » qui défraie la chronique. L’affaire démarre sur un arrêt de maladie falsifié et un arrêt de travail de complaisance dans un climat en manque de main d’œuvre. Nombre de réunions s’en suivront pour recevoir l’instance de la sécurité sociale et les médecins.
Le LRBA reçoit de nombreux dîners débats sur des thèmes propres à la crise qui s’annonce : l’avenir de l’EUROPE, l’atome énergie de demain, l’électronucléaire ou l’énergie solaire.

1974, Voyage en Guadeloupe.
Nous comptons 74 entreprises mais plus que 9 400 salariés. S’en suit en 1975 les grèves répétées d’EDF qui désorganise les entreprises.

1975, préoccupations liées aux horaires de la SNCF.
Octobre 1975, la ville de VERNON et le GIRV passent sur Antenne 2 dans une émission consacrée au « 500 jours de GISCARD ». M. GODEL est interviewé.

1977, M. GODEL passe le flambeau à M. BEGUIN des ETS LANCTUIT qui devra lui aussi affronter la crise durant son mandat avec des grèves à répétition dans les entreprises de VERNON.

1978, la tourmente des grèves chez les adhérents du GIRV et assemblée trimestrielle sur l’énergie solaire.

Beaucoup de visites d’usines pour les lycées dans les années 70 et 80.
Dans les années 70, le GIRV soutient les actions autour du sport inter-entreprises.
Enquêtes sur l’ancienneté dans les entreprises.

En 1997, dossier de la caserne suivi par Gérard MOLIERE.

Présidents honoraires

  • Vincent COURTOIS, Sté COURTOIS 2013/2016
  • Danielle JADART, ECSMI 2007/2013
  • François QUETTIER, JOLY 2003/2007
  • Gérard MOLIERE, CNPP 2001/2003
  • Jean-Pierre BONNET, SMURFIT 1998/2000
  • Gérard MOLIERE, CNPP 2001/2003
  • Alain SCHMITT, ENVIRONNEMENT TECHNIQUE 1991/1994
  • Claude JARRY, SEP 1988/1991
  • Paul GODEL, GODEL 1987/1988
  • Jean Marie NECTOUX, AAF SA 1985/1987
  • Paul LABORIE, SAMM 1983/1985
  • Raymond BENOIT, WONDER 1981/1983
  • Michel BEGUIN, LANCTUIT 1977/1981
  • Paul GODEL, GODEL 1971/1977
  • Robert JACQUES, FAPS 1967/1971
  • M. GILLE, SAMM 1965/1967
  • M. BOREL, WONDER 1961/1965
  • Clément MORA, FAPS 1948/1961
  • André VION, LANCTUIT 1944/1948

Contactez-nous

 

Campus de l'Espace
Parc technologique
27200 VERNON

 

Devenez membre 

 

VOUS SOUHAITEZ NOUS REJOINDRE ?

 

Copyright GIRV - Mentions légales - Conception par Siqual - Design par Valeur Graphique